Il faut davantage d’éducation physique à l’école !
par Action Sport :: il y a 9 mois

Article publié sur levifmagazine.ca, le 6.02.19


En remplaçant, chaque semaine, cinq heures d’enseignement de matières régulières par de l’éducation physique, le rendement scolaire des élèves demeure le même ou s’améliore.

La pratique régulière d’activités physiques a-t-elle réellement un impact favorable sur la réussite scolaire? Pour le vérifier, François Trudeau, directeur du Département des sciences de l’activité physique à l’Université du Québec à Trois-Rivières, a effectué une revue systématique des études publiées à travers le monde sur le sujet. Conclusion : l’augmentation du temps d’éducation physique ne nuit pas à la réussite scolaire et peut même, dans certains cas, l’améliorer.


D’aussi bonnes performances scolaires en moins d’heures de classe

Avec cette méta-analyse, François Trudeau est en mesure d’affirmer que consacrer plus d’heures à l’éducation physique à l’école ne nuit pas à la performance scolaire. Au contraire! La moitié des études démontre en effet qu’en remplaçant, tous les jours, jusqu’à une heure de cours dans les matières dites « académiques » par une heure d’éducation physique les élèves obtiennent d’aussi bons résultats. L’autre moitié des études montre même que les résultats des élèves s’améliorent, surtout en mathématiques, précise François Trudeau. On a donc des élèves en meilleure condition physique et qui réussissent aussi bien ou mieux sur le plan scolaire. À l’inverse, quand on diminue le temps accordé à l’éducation physique au profit de plus d’heures d’enseignement en classe, les résultats des élèves ne s’améliorent aucunement.

L’école : un milieu idéal pour augmenter la pratique d’activités physiques

François Trudeau est convaincu qu’on doit miser sur l’école pour accroître le niveau d’activité physique des jeunes. « Au Québec, on a la chance d’avoir de l’activité physique du primaire au collégial. L’école permet donc de rejoindre tous les enfants et tous les jeunes. Elle pourrait jouer un plus grand rôle si on lui donnait un coup de main, ajoute-t-il. » Profiter des moments libres comme les récréations et les heures du dîner permet aux enfants de faire chaque jour 36 minutes d’exercice physique d’intensité moyenne ou élevée. En offrant diverses activités physiques et sportives parascolaires, les écoles peuvent également répondre à deux besoins fondamentaux propres aux jeunes : avoir du plaisir et passer du temps avec leurs amis.

L’éducation physique à l’école : des effets bénéfiques qui durent toute la vie

Dans les années 1970, une étude menée à Trois-Rivières avait déjà démontré les bienfaits d’un nombre plus élevé d’heures d’éducation physique. Un groupe expérimental d’élèves du primaire avaient alors bénéficié de cinq heures d’éducation physique par semaine. Ces élèves étaient comparés à un groupe témoin qui suivait le programme régulier de 40 minutes par semaine. François Trudeau a contacté les chercheurs et leur a proposé de faire un suivi pour voir les effets à long terme de ce programme enrichi d’éducation physique. À l’âge de trente ans, les femmes du groupe expérimental étaient clairement plus nombreuses à faire régulièrement de l’exercice physique d’intensité élevée, et les hommes étaient deux fois moins nombreux à fumer. De plus, tous avaient également une attitude plus favorable à l’égard des activités physiques et sportives que les sujets du groupe témoin. Bref, les bonnes habitudes de vie acquises à l’école auraient des effets positifs qui durent toute la vie.


Source :

La pratique régulière d’activité physique a-t-elle réellement un impact favorable sur la réussite éducative et la persévérance scolaire? Présentation de François Trudeau, Ph. D.

0 commentaire
4 + 8
Suivez-nous sur:
info@actionsport.be
02/734 94 16
Rue Gergel 107
1970 Wezembeek-Oppem
02/734 93 08